Advertisement
JOGC

Spontaneous hemoperitoneum in pregnancy after in vitro fertilization, associated with endometriosis

Published:November 23, 2022DOI:https://doi.org/10.1016/j.jogc.2022.10.014
      A 36-year-old, G2, P1 woman, with previous myomectomy, ovarian endometrioma excision, and cesarean delivery, presented to the obstetrical clinic with acute abdominal pain and nausea at 323 weeks gestation, conceiving after in vitro fertilization. Her symptoms worsened and her hemoglobin value decreased from 9.4 to 8.4 g/dl in 2 hours. She was transferred to a higher-level medical facility with suspected uterine rupture. Her blood pressure was 77/40 mmHg, and heart rate was 102 bpm. Immediate CT showed massive hemoperitoneum extending to the upper abdomen via the liver and spleen and the paracolic gutter (Figure 1A). Cesarean hysterotomy was performed to deliver the fetus (1- and 5-minute Apgar scores, 8 and 9, respectively; umbilical artery pH, 7.238). We found massive hemoperitoneum resulting from an actively bleeding left uterine vein and ruptured left ovarian endometrioma (Figure 1B). Hemostasis was achieved and the patient recovered well. Uterine rupture was not observed. These findings led to a diagnosis of spontaneous hemoperitoneum in pregnancy.
      Hémopéritoine spontané pendant la grossesse par fécondation in vitro en contexte d’endométriose
      Une femme de 36 ans, G2P1, avec antécédent de myomectomie, d’excision d’endométriose ovarienne et de césarienne, s’est rendue en clinique d’obstétrique en raison de douleur abdominale et de nausée à 32 SA + 3 j lors d’une grossesse conçue par fécondation in vitro. Les symptômes se sont aggravés et le taux d’hémoglobine a diminué de 9,4 à 8,4 g/dl en 2 heures. La patiente a été transférée dans un établissement médical de plus haut niveau pour une rupture présumée de l’utérus. Elle avait une pression artérielle de 77/40 mm Hg et une fréquence cardiaque de 102 bpm. Une tomodensitométrie a été réalisée immédiatement, ce qui a révélé la présence d’un hémopéritoine massif atteignant la partie supérieure de l’abdomen par le foie et la rate et le sillon paracolique (figure 1A). Une hystérotomie a été réalisée pour la césarienne (indice d’Apgar de 8 et 9 à 1 et 5 minutes, respectivement; pH du sang artériel ombilical de 7,238). Nous avons découvert un hémopéritoine massif dû au saignement actif de la veine utérine gauche et à la rupture d’un endométriome sur l’ovaire gauche (figure 1B). L’hémostase a été obtenue et la patiente s’est bien rétablie. Aucune rupture utérine n’a été observée. Ces observations ont mené à un diagnostic d’hémopéritoine spontané pendant la grossesse.