Advertisement
JOGC

Mise à jour technique no 429 : Artéfact de la fréquence cardiaque maternelle pendant la surveillance du bien-être fœtal per partum

      Résumé

      Objectif

      Améliorer les issues périnatales et réduire au minimum le risque d’erreurs chez les fournisseurs en améliorant leurs connaissances sur les stratégies de détection des artéfacts de la fréquence cardiaque maternelle per partum et sur les modes d’intervention lorsque de tels artéfacts sont soupçonnés.

      Population cible

      Toutes les parturientes.

      Options

      L’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle peut être détecté à l’aide de caractéristiques cliniques ou de la technologie. On peut évaluer l’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle soupçonné en posant une électrode de cuir chevelu fœtal (option à privilégier) ou en recourant à la surveillance fœtale externe optimisée par l’échographie au chevet (solution de rechange).

      Résultats

      Les artéfacts de la fréquence cardiaque maternelle per partum non détectés augmentent le risque que des rythmes anormaux ou atypiques de la fréquence cardiaque fœtale passent inaperçus, ce qui augmente le risque d’issues périnatales défavorables.

      Bénéfices, risques et coûts

      L’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle non détecté peut entraîner de graves issues périnatales défavorables (encéphalopathie hypoxo-ischémique, mort fœtale et mort néonatale) et des issues maternelles défavorables (césarienne injustifiée ou accouchement assisté). Ces issues peuvent être évitées par la détection rapide d’un tel artéfact. Le coût de la détection précoce des artéfacts de fréquence cardiaque maternelle est relativement faible (utilisation accrue des électrodes de cuir chevelu fœtal et de l’échographie au chevet avec évaluations supplémentaires par le fournisseur de soins). La réduction des événements périnataux défavorables engendre des économies considérables. Les risques sont : faux positifs d’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle; accélération inutile de l’accouchement lorsque l’état du fœtus est normal, mais qu’on ne peut le déterminer de façon fiable; et les rares complications associées à l’utilisation accrue des électrodes de cuir chevelu fœtal.

      Données probantes

      Deux recherches ont été effectuées dans PubMed. La première a été réalisée pour répertorier les articles publiés entre le 1er janvier 1970 et le 25 novembre 2021 à partir des termes MeSH fetal monitoring et artifacts (38 articles); la deuxième, pour répertorier les articles publiés au cours de la même période à partir des termes MeSH fetal monitoring et maternal heart rate (841 articles).

      Méthodes de validation

      Les auteurs ont évalué la qualité des données probantes et la force des recommandations en utilisant le cadre méthodologique GRADE (Grading of Recommendations, Assessment, Development, and Evaluation). Voir l’annexe A en ligne (tableau A1 pour les définitions et tableau A2 pour l’interprétation des recommandations fortes et conditionnelles [faibles]).

      Professionnels concernés

      Tous les fournisseurs de soins obstétricaux.

      DÉCLARATIONS SOMMAIRES

      • 1.
        Il y a augmentation des risques de mort fœtale per partum, de mort néonatale, d’acidémie néonatale à la naissance et d’encéphalopathie hypoxo-ischémique lorsqu’un artéfact de la fréquence cardiaque maternelle non détecté masque une fréquence cardiaque fœtale préoccupante en laissant croire à un tracé de fréquence cardiaque fœtale normal ou atypique (faible).
      • 2.
        Il y a augmentation des risques d’interventions inutiles, telles que la césarienne ou l’accouchement assisté, lorsqu’un artéfact de la fréquence cardiaque maternelle non détecté masque une fréquence cardiaque fœtale normale en laissant croire à un tracé de fréquence cardiaque fœtale atypique ou anormal (faible).
      • 3.
        À la fin du premier et au deuxième stade du travail, les fréquences cardiaques maternelle et fœtale se situent généralement dans la même plage de valeurs, ce qui augmente le risque d’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle et le rend alors plus difficile à détecter, d’autant plus que la transposition des deux signaux peut survenir sans variation perceptible de la fréquence de base (moyenne).
      • 4.
        L’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle est fréquent pendant la surveillance fœtale externe de la fréquence cardiaque (moyenne) et l’auscultation intermittente (faible). Il se produit aussi, mais moins souvent, avec la surveillance fœtale interne (faible).

      RECOMMANDATIONS

      • 1.
        Les cliniciens doivent savoir que les moniteurs fœtaux modernes peuvent facilement capter la fréquence cardiaque fœtale pour ensuite capter la fréquence cardiaque maternelle sans aucune marque apparente sur le tracé (forte, faible).
      • 2.
        Pendant la surveillance de la fréquence cardiaque fœtale, les cliniciens doivent envisager la possibilité d’un artéfact de la fréquence cardiaque maternelle. Un indice de suspicion élevé est indiqué lorsque la fréquence cardiaque fœtale présumée est semblable à la fréquence cardiaque maternelle; s’améliore soudainement et sans explication après un tracé auparavant atypique ou anormal; présente des accélérations pendant les contractions et/ou les poussées maternelles; comporte des variations importantes, un changement de la fréquence de base ou un changement soudain de la variabilité; affiche une fréquence de base qui a doublé ou réduit de moitié; ou est difficile à interpréter (forte, faible).
      • 3.
        Il est recommandé que l’équipe de soins obstétricaux connaisse bien la technologie de détection de la fréquence cardiaque maternelle et sache comment l’utiliser (forte, faible). Lorsque la technologie de détection de la fréquence cardiaque maternelle est disponible, il est recommandé de toujours l’utiliser pendant la surveillance de la fréquence cardiaque fœtale (conditionnelle, faible), mais aussi dans les circonstances suivantes : en cas d’élévation de la fréquence cardiaque maternelle s’inscrivant dans la plage de valeurs fœtales; en cas d’artéfact soupçonné d’après des caractéristiques cliniques (voir la recommandation 2); et pendant la phase active du deuxième stade du travail (forte, faible).
      • 4.
        Pendant l’auscultation intermittente, il y a lieu que le fournisseur de soins évalue le pouls maternel et amorce la surveillance électronique fœtale continue si la fréquence cardiaque maternelle est semblable à la fréquence cardiaque fœtale (forte, faible).
      • 5.
        Si l’on soupçonne un artéfact de la fréquence cardiaque maternelle d’après les caractéristiques cliniques observées pendant la surveillance électronique fœtale ou en raison d’alarmes de coïncidence, il est recommandé de suivre dans l’ordre les étapes suivantes jusqu’à ce que l’artéfact soit écarté : (1) optimiser la position du capteur de la fréquence cardiaque fœtale et amorcer la surveillance continue de la fréquence cardiaque maternelle avec un oxymètre de pouls, si ce n’est pas déjà fait; (2) entreprendre l’échographie au chevet, si disponible, pour confirmer la fréquence cardiaque fœtale et positionner le capteur de fréquence cardiaque fœtale externe sous visualisation directe; et (3) mettre en place une électrode de cuir chevelu fœtal en l’absence de contre-indications (option à privilégier) et/ou intensifier la surveillance fœtale externe continue au moyen d’une évaluation échographique continue ou en série au chevet (si disponible) de la fréquence cardiaque fœtale (solution de rechange, moins préférable en raison de ses limites) (forte, faible).
      • 6.
        Si l’on continue de soupçonner un artéfact de la fréquence cardiaque maternelle et que l’incertitude demeure quant à l’exactitude du tracé de la fréquence cardiaque fœtale en dépit des tentatives d’optimisation, il est recommandé d’accélérer l’accouchement, en fonction du tableau clinique global (forte, faible).
      • 7.
        Il est recommandé de porter attention au risque d’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle per partum au début de la surveillance de la fréquence cardiaque fœtale (conditionnelle, faible). Les fournisseurs de soins de santé doivent être informés des cas rapportés de mort fœtale intra-utérine non diagnostiquée, où la fréquence cardiaque maternelle a été interprétée comme étant la fréquence cardiaque fœtale et qu’une césarienne d’urgence a été effectuée. Si ce scénario clinique est soupçonné, l’échographie au chevet est recommandée pour visualiser directement la fréquence cardiaque fœtale avant de procéder à une césarienne, à condition que cette technologie soit disponible et que la visualisation puisse se faire dans un délai acceptable, sous réserve du tableau clinique global (conditionnelle, faible).
      • 8.
        Lorsque les technologies de détection de la fréquence cardiaque maternelle ne sont pas disponibles, il est recommandé de réaliser la surveillance continue de la fréquence cardiaque maternelle au moyen d’un oxymètre de pouls pendant la surveillance de la fréquence cardiaque fœtale per partum (conditionnelle, faible) et d’exercer une grande vigilance par rapport aux caractéristiques cliniques de l’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle (forte, faible).
      • 9.
        En cas de grossesse multiple, il est recommandé de suivre les principes présentés dans les recommandations précédentes. Cependant, comme ces accouchements sont complexes, ils nécessitent une vigilance accrue, car l’artéfact de la fréquence cardiaque maternelle peut toucher un ou plusieurs fœtus. Les fournisseurs de soins de santé doivent aussi envisager la possibilité d’un artéfact de la fréquence cardiaque d’un autre fœtus, qui survient lorsqu’au moins deux signaux de fréquence cardiaque fœtale sont confondus et/ou que deux capteurs de fréquence cardiaque fœtale enregistrent par inadvertance les données du même fœtus (forte, faible).

      Mots clés

      Abréviations:

      AFCM (artéfact de la fréquence cardiaque maternelle), FCF (fréquence cardiaque fœtale), FCM (fréquence cardiaque maternelle)
      To read this article in full you will need to make a payment

      Purchase one-time access:

      Academic & Personal: 24 hour online accessCorporate R&D Professionals: 24 hour online access
      One-time access price info
      • For academic or personal research use, select 'Academic and Personal'
      • For corporate R&D use, select 'Corporate R&D Professionals'

      Subscribe:

      Subscribe to Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada
      Already a print subscriber? Claim online access
      Already an online subscriber? Sign in
      Institutional Access: Sign in to ScienceDirect

      Références

        • Neilson Jr., D.R.
        • Freeman R.K.
        • Mangan S.
        Signal ambiguity resulting in unexpected outcome with external fetal heart rate monitoring.
        Am J Obstet Gynecol. 2008; 198: 717-724
        • Paquette S.
        • Moretti F.
        • O'Reilly K.
        • et al.
        The incidence of maternal artefact during intrapartum fetal heart rate monitoring.
        J Obstet Gynaecol Can. 2014; 36: 962-968
        • Freeman R.K.
        • Garite T.J.
        • Nageotte M.P.
        • et al.
        Fetal heart rate monitoring.
        4th ed. Lippincott Williams & Wilkins, Philadelphia, PA2012
        • Baskett T.F.
        • Calder A.A.
        • Arulkumaran S.
        Munro Kerr's operative obstetrics.
        Elsevier, 2014
        • Chandraharan E.
        Handbook of CTG interpretation: from patterns to physiology.
        Cambridge University Press, Cambridge, UK2017
        • Murray M.L.
        Maternal or fetal heart rate? Avoiding intrapartum misidentification.
        J Obstet Gynecol Neonatal Nurs. 2004; 33: 93-104
        • Kiely D.J.
        • Oppenheimer L.W.
        • Dornan J.C.
        Unrecognized maternal heart rate artefact in cases of perinatal mortality reported to the United States Food and Drug Administration from 2009 to 2019: a critical patient safety issue.
        BMC Pregnancy Childbirth. 2019; 19: 501
        • Schifrin B.S.
        • Cohen W.R.
        Medical legal issues in fetal monitoring.
        Clin Perinatol. 2007; 34 (vii): 329-343
        • Pinto P.
        • Costa-Santos C.
        • Gonçalves H.
        • et al.
        Improvements in fetal heart rate analysis by the removal of maternal-fetal heart rate ambiguities.
        BMC Pregnancy Childbirth. 2015; 15: 301
        • Reinhard J.
        • Hayes-Gill B.R.
        • Schiermeier S.
        • et al.
        Intrapartum heart rate ambiguity: a comparison of cardiotocogram and abdominal fetal electrocardiogram with maternal electrocardiogram.
        Gynecol Obstet Invest. 2013; 75: 101-108
        • Fukushima T.
        • Flores C.A.
        • Hon E.H.
        • et al.
        Limitations of autocorrelation in fetal heart rate monitoring.
        Am J Obstet Gynecol. 1985; 153: 685-692
        • Divon M.Y.
        • Torres F.P.
        • Yeh S.Y.
        • et al.
        Autocorrelation techniques in fetal monitoring.
        Am J Obstet Gynecol. 1985; 151: 2-6
        • Carter M.C.
        Advances in electronic fetal monitors--real or imaginary.
        J Perinat Med. 1986; 14: 405-410
        • Marzbanrad F.
        • Stroux L.
        • Clifford G.D.
        Cardiotocography and beyond: a review of one-dimensional Doppler ultrasound application in fetal monitoring.
        Physiol Meas. 2018; 39: 08tr1
        • McKenna P.
        • Dunne A.
        • McGrane K.
        • et al.
        National clinical guideline for intrapartum FHR monitoring: Ireland 2019.
        (Available at:) (Accessed on February 6, 2022)
        • Oppenheimer L.W.
        • Faught E.
        Maternal heart rate in labour and the potential for confusion with fetal heart rate [20L].
        Obstet Gynecol. 2020; 135: 129S
        • Towers C.V.
        • Trussell J.
        • Heidel R.E.
        • et al.
        Incidence of maternal tachycardia during the second stage of labour: a prospective observational cohort study.
        J Matern Fetal Neonatal Med. 2019; 32: 1615-1619
        • Magro M.
        Five years of cerebral palsy claims: a thematic review of NHS resolution data, September 2017.
        (Available at:) (Accessed on February 3, 2022)
        • Ontario Maternal and Perinatal Death Review Committee
        (annual report [Case N-11]. Available at:)
        • US Food and Drug Administration
        Class 2 device recall Philips Avalon fetal monitor 2009.
        (Available at:)
        • Government of Canada
        Recalls and safety alerts. Avalon fetal monitors. 2009.
        (Available at:)
        • Government of Canada HC
        New safety reviews. Safety reviews started between 2018-06-01 and 2018-06-30. Avalon fetal monitor (FM20, FM30, FM40, FM50) (medical device) 2018.
        (Available at:)
      1. The National Archives. Philips Healthcare. Urgent – medical device recall. Philips Avalon fetal monitors FM20, FM30, FM40, FM50 (30 November 2009).
        (Available at:)
      2. The National Archives. Philips Healthcare – addendum. Additional information regarding ultrasound fetal monitoring (Nov 2009).
        (Available at:)
      3. The National Archives. Philips Healthcare. Important device safety alert (20 September 2009).
        (Available at:)
        • Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency
        Fetal monitor/cardiotocograph (CTG) - adverse outcomes still reported 2014.
        (Available at:)
        • Cypher R.L.
        When signals become crossed: maternal-fetal signal ambiguity.
        J Perinat Neonatal Nurs. 2019; 33: 105-107
        • Cohen W.R.
        • Ommani S.
        • Hassan S.
        • et al.
        Accuracy and reliability of fetal heart rate monitoring using maternal abdominal surface electrodes.
        Acta Obstet Gynecol Scand. 2012; 91: 1306-1313
        • Nurani R.
        • Chandraharan E.
        • Lowe V.
        • et al.
        Misidentification of maternal heart rate as fetal on cardiotocography during the second stage of labour: the role of the fetal electrocardiograph.
        Acta Obstet Gynecol Scand. 2012; 91: 1428-1432
        • Odendaal H.J.
        False interpretation of fetal heart role monitoring in cases of intra-uterine death.
        S Afr Med J. 1976; 50 (:1963–5)
        • Barrett J.M.
        • Boehm F.H.
        Documentation of recent fetal demise with simultaneous maternal and fetal heart rate monitoring.
        Obstet Gynecol. 1980; 55: 28s-30s
        • Herman A.
        • Ron-El R.
        • Arieli S.
        • et al.
        Maternal ECG recorded by internal monitoring closely mimicking fetal heart rate in a recent fetal death.
        Int J Gynaecol Obstet. 1990; 33: 269-271
        • Achiron R.
        • Zakut H.
        Misinterpretation of fetal heart rate monitoring in case of intrauterine death.
        Clin Exp Obstet Gynecol. 1984; 11: 126-129
        • Ramsey P.S.
        • Johnston B.W.
        • Welter V.E.
        • et al.
        Artifactual fetal electrocardiographic detection using internal monitoring following intrapartum fetal demise during VBAC trial.
        J Matern Fetal Med. 2000; 9: 360-361
        • Sherman D.J.
        • Frenkel E.
        • Kurzweil Y.
        • et al.
        Characteristics of maternal heart rate patterns during labour and delivery.
        Obstet Gynecol. 2002; 99: 542-547
        • Ramadan M.K.
        • Fasih R.
        • Itani S.
        • et al.
        Characteristics of fetal and maternal heart rate tracings during labour: a prospective observational study.
        J Neonatal Perinatal Med. 2019; 12: 405-410
        • Van Veen T.R.
        • Belfort M.A.
        • Kofford S.
        Maternal heart rate patterns in the first and second stages of labour.
        Acta Obstet Gynecol Scand. 2012; 91: 598-604
        • General Electric Healthcare
        Common documentation library, clinical systems. User manuals for: Corometrics 170 series, Corometrics 250 series, Corometrics 250CX Series.
        (Available at:)
      4. Philips Healthcare. Instructions for use. Avalon fetal monitor. FM20/30, FM 40/50, Avalon CL. Release J.3 with software revision J.3x.xx.
        (Available at:) (InCenter Access Form required)
      5. Philips Healthcare. FM20/30/40/50 & CL Avalon fetal monitor rel. J.3 training guide 4535 644 94131 (ENG).
        (Available at:) (InCenter Access Form required)
        • Ayres-de-Campos D.
        • Spong C.Y.
        • Chandraharan E.
        FIGO consensus guidelines on intrapartum fetal monitoring: cardiotocography.
        Int J Gynaecol Obstet. 2015; 131: 13-24
        • Ayres-de-Campos D.
        • Nogueira-Reis Z.
        Technical characteristics of current cardiotocographic monitors.
        Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2016; 30: 22-32
        • Dore S.
        • Ehman W.
        No. 396-fetal health surveillance: intrapartum consensus guideline.
        J Obstet Gynaecol Can. 2020; 42: 316-348.e9
        • Pinto P.
        • Costa-Santos C.
        • Ayres-de-Campos D.
        • et al.
        Computer analysis of maternal-fetal heart rate recordings during labour in relation with maternal-fetal attachment and prediction of newborn acidemia.
        J Matern Fetal Neonatal Med. 2016; 29: 1440-1444
        • Hanson L.
        Risk management in intrapartum fetal monitoring: accidental recording of the maternal heart rate.
        J Perinat Neonatal Nurs. 2010; 24: 7-9
        • Kiely D.J.
        Figshare. 3 cases involving third party central fetal surveillance systems (from the review of all cases of adverse events related to fetal heart rate monitoring devices reported to Health Canada.
        (Oct 2011 to August 6, 2018). Available at:)
        • Muñoz Brands R.M.
        • Bakker P.C.
        • Bolte A.C.
        • et al.
        Misidentification of maternal for fetal heart rate patterns after delivery of the first twin.
        J Perinat Med. 2009; 37: 177-179

      Linked Article