Advertisement
JOGC

Prestation de soins collaborative en obstétrique

      Pendant son année à la présidence de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, le Dr Dario Garcia a choisi le thème des soins respectueux en obstétrique et gynécologie, ce qui englobe tant les patientes que les fournisseurs de soins. Le thème que j’avais choisi pour mon année de présidence était la prestation de soins collaborative en obstétrique. Je crois que la collaboration efficace dans la prestation de soins de maternité s’inscrit dans le prolongement des soins respectueux en raison de l’application des principes fondamentaux que sont le respect et le savoir-vivre dans les interactions avec les autres membres de l’équipe de soins. C’est seulement en favorisant la collaboration interprofessionnelle qu’on peut y arriver. Nombreux sont les défis et obstacles à surmonter pour atteindre une pratique interprofessionnelle de haute qualité, mais les façons d’y parvenir le sont tout autant.
      Un rapport de l’Association canadienne de protection médicale, publié dans le numéro de mars 2019 du Journal d’obstétrique et gynécologie du Canada
      • Lefebvre G.
      • Calder L.A.
      • De Gorter R.
      • et al.
      National panel on quality improvement in obstetrics. Recommendations from a national panel on quality improvement in obstetrics.
      , cible les cinq domaines les plus à risque dans la prestation de soins prénataux. Ces domaines n’ont rien de surprenant : déclenchement et augmentation du travail, accouchement vaginal assisté, dystocie de l’épaule, délai décision-accouchement en cas de césarienne et prestation de soins collaborative.
      La surveillance fœtale per partum a été nommée comme un élément important de la sécurité des patientes, car elle s’applique à chacun de ces domaines.
      Les simulations de prestation de soins collaborative peuvent influencer grandement la gestion de ces événements. Par exemple, la formation par simulation en obstétrique peut jouer un rôle important dans l’amélioration des résultats cliniques. Bogne Kamden et coll.
      • Bogne Kamdem V.
      • Daelemans C.
      • Englert Y.
      • et al.
      Using simulation team training with human's factors components in obstetrics to improve patient outcome: A review of the literature.
      ont publié une revue de littérature sur la formation par simulation en obstétrique. Ils ont conclu que la formation par simulation en équipe, qui intègre la gestion des interventions en situation de crise, est associée à de meilleurs résultats cliniques. Il faut prôner ce genre de formation dans les établissements et permettre à tous les membres de l’équipe d’y participer.
      Dans le cadre d’une étude de portée sur la collaboration interprofessionnelle dans les soins en milieu hospitalier, en Afrique en particulier, Yamuragiye et coll.
      • Yamuragiye A.
      • Wylie L.
      • Kinsella E.A.
      • et al.
      A scoping review of interprofessional collaboration in hospital-based obstetric care with a particular focus on Africa.
      ont défini les facteurs interactionnels, systémiques et organisationnels comme des obstacles à la pratique collaborative. Ils ont nommé la nature hiérarchique des professions de la santé et de la prise de décisions cliniques comme facteur d’influence. La compréhension de ces facteurs peut contribuer à renforcer la pratique collaborative.
      Au Canada, les modèles d’emploi et de financement peuvent représenter un obstacle important. Dans plusieurs provinces, le barème de rémunération des médecins n’encourage absolument pas la pratique collaborative. Ce problème existe aussi chez les sages-femmes, pour qui les modèles de financement sont passablement hétéroclites partout au pays, allant de la pratique privée à la rémunération à l’acte privée en passant par le financement par parcours de soins et la pratique salariée
      • Thiessen K.
      • Haworth-Brockman M.
      • Nurmi M.A.
      • et al.
      Delivering midwifery: a scoping review of employment models in Canada.
      . Il faut militer pour des changements aux modèles ayant un effet dissuasif sur la prestation de soins collaborative.
      La littérature confirme la valeur des occasions de formation interdisciplinaire pour permettre aux cliniciens de participer à la prestation de soins efficacement en équipe. Apprendre avec et sur les autres permet d’améliorer le travail d’équipe dans la prestation de soins per partum. La formation en vase clos empêche la transition vers une pratique clinique collaborative.
      Au Canada, nous avons maintenant la chance d’avoir six programmes de baccalauréat en pratique sage-femme. Ces programmes offrent des occasions de formation interprofessionnelle, car les sages-femmes apprennent aux côtés d’autres professionnels de la santé. Dans notre centre de soins tertiaires, nous avons réussi à implanter un modèle d’intégration de la pratique sage-femme dans les formations cliniques; le spectre complet des apprenants voit donc ce qu’une sage-femme peut faire dans le parcours de soins. Il faut créer autant d’occasions que possible. Évidemment, il a été difficile de trouver comment financer ce projet, et ce l’est toujours.
      Un sondage mené en 2018 auprès des résidents en médecine familiale en Colombie-Britannique a révélé que la connaissance approfondie de la pratique sage-femme, y compris de la formation, des pratiques de prescription et de l’équipement utilisé pour l’accouchement à domicile, était associée à des attitudes plus positives envers la sage-femme. Les résidents ayant de l’expérience avec la pratique sage-femme avaient aussi une meilleure estime de la profession
      • Lefebvre K.
      • Wild J.
      • Stoll K.
      • et al.
      Through the resident lens: examining knowledge and attitudes about midwifery among physician trainees.
      . Le développement de programmes d’enseignement interprofessionnels sera essentiel pour concrétiser la prestation de soins collaborative de haute qualité grâce au côtoiement de tous les apprenants qui participent aux soins de maternité.
      À mesure que les programmes de pratique sage-femme étoffent la formation pour inclure la prise en charge en contexte de péridurale et d’administration d’ocytocine, l’écart rétrécit entre les champs d’exercice. Par exemple, un programme de l’Université McMaster forme actuellement des sages-femmes autorisées dans ces compétences, dans l’espoir que le déclenchement artificiel du travail en cas de grossesse post-terme à faible risque relève un jour de leur champ d’exercice.
      Dans une étude ethnographique menée à l’Université de Toronto, Brydges et coll.
      • Brydges R.
      • Nemoy L.
      • Campbell D.M.
      • et al.
      “We can't just have a casual conversation”: An institutional ethnography-informed study of work in labour and birth.
      ont passé en revue les incidents critiques et analysé tout le travail effectué de jour et de nuit par les sages-femmes, les obstétriciens et les infirmières. Les chercheurs ont cerné trois processus de travail per partum nuisant à la prestation de soins collaborative : transfert des soins, interprétation de la surveillance électronique fœtale et questions liées à la responsabilité médico-légale et à la rémunération. Cet article illustre la force d’une approche de recherche qualitative pour cerner les obstacles aux soins interprofessionnels.
      Plus nous apprenons sur les autres, avec les autres et les uns des autres, plus les occasions de collaboration interprofessionnelle se manifestent. Les régimes de rémunération des professionnels de la santé participant aux soins et le manque de soutien de la direction, tant à l’université qu’à l’hôpital, sont des obstacles à cette collaboration. Le manque de temps et de ressources s’ajoute aussi aux obstacles, car le taux d’épuisement professionnel est élevé chez les sages-femmes, les infirmières et les médecins. Lorsqu’il y a un nombre insuffisant de praticiens dans un domaine, par exemple, il est difficile d’entretenir un modèle de prestation de soins collaborative solide. Malgré tous les défis, la prestation de soins collaborative en obstétrique demeure un objectif qui en vaut la peine.

      Références

        • Lefebvre G.
        • Calder L.A.
        • De Gorter R.
        • et al.
        National panel on quality improvement in obstetrics. Recommendations from a national panel on quality improvement in obstetrics.
        J Obstet Gynaecol Can. 2019; 41: 653-659
        • Bogne Kamdem V.
        • Daelemans C.
        • Englert Y.
        • et al.
        Using simulation team training with human's factors components in obstetrics to improve patient outcome: A review of the literature.
        Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 2021; 260: 159-165
        • Yamuragiye A.
        • Wylie L.
        • Kinsella E.A.
        • et al.
        A scoping review of interprofessional collaboration in hospital-based obstetric care with a particular focus on Africa.
        J Interprof Educ Pract. 2021; 24: 2405-4526
        • Thiessen K.
        • Haworth-Brockman M.
        • Nurmi M.A.
        • et al.
        Delivering midwifery: a scoping review of employment models in Canada.
        J Obstet Gynaecol Can. 2020; 42: 61-71
        • Lefebvre K.
        • Wild J.
        • Stoll K.
        • et al.
        Through the resident lens: examining knowledge and attitudes about midwifery among physician trainees.
        J Interprof Care. 2018; : 1-10
        • Brydges R.
        • Nemoy L.
        • Campbell D.M.
        • et al.
        “We can't just have a casual conversation”: An institutional ethnography-informed study of work in labour and birth.
        Soc Sci Med. 2021; 279 (Erratum in: Soc Sci Med 2021;284:114248): 113975