Advertisement
JOGC

Directive clinique no 423 : Interventions chirurgicales et thérapeutiques esthétiques génitales féminines

      Résumé

      Objectif

      Fournir aux chirurgiens et autres fournisseurs de soins canadiens qui réalisent des interventions chirurgicales ou thérapeutiques esthétiques génitales féminines, et tout praticien demandeur, des directives fondées sur des données probantes en réponse à l’augmentation des demandes et de la disponibilité des interventions chirurgicales et thérapeutiques vaginales et vulvaires sortant du cadre traditionnel de la reconstruction avec indication médicale.

      Population cible

      Les femmes de tous âges qui consultent pour subir une intervention chirurgicale ou thérapeutique esthétique génitale.

      Bénéfices, risques et coûts

      Les professionnels de la santé qui prodiguent des soins aux femmes jouent un rôle important en renseignant les femmes sur leur anatomie et en les aidant à prendre conscience des variations individuelles. La plupart des femmes qui demandent une intervention chirurgicale ou thérapeutique esthétique génitale féminine ont des organes génitaux normaux, et jusqu’à 87 % d’entre elles sont rassurées par des conseils. À l’heure actuelle, étant donné le manque de données probantes cliniques et scientifiques rigoureuses sur l’efficacité et l’innocuité à court et à long terme, il n’y a aucune base pour se prononcer en faveur des interventions chirurgicales ou thérapeutiques esthétiques génitales féminines sans indication médicale. Les interventions chirurgicales ou thérapeutiques esthétiques génitales féminines sont généralement réalisées dans le secteur privé, où les coûts sont assumés par la patiente.

      Données probantes

      La littérature publiée a été rassemblée par des recherches dans les bases de données Medline, Scopus et Cochrane Library au moyen de termes et mots clés pertinents et validés. Les termes de recherche sélectionnés se composaient de mots clés sur les interventions chirurgicales ou thérapeutiques esthétiques génitales féminines (labiaplasty, surgery, vaginal laser therapy, laser vaginal tightening, vaginal laser, vaginal rejuvenation, vaginal relaxation syndrome, hymenoplasty, vaginal cosmetic procedures) combinés à female genital counselling, consent, satisfaction, follow-up, adolescent et body dysmorphic or body dysmorphia. La recherche a été limitée aux articles publiés après 2012 afin de mettre à jour la documentation depuis la dernière directive à ce sujet. Les résultats ont été restreints aux revues systématiques, aux essais cliniques randomisés et aux études observationnelles. Les études ont été limitées à celles menées chez l’humain seulement, et aucune restriction linguistique n’a été appliquée. La recherche a été effectuée le 20 mai 2020 et mise à jour le 10 novembre 2020.

      Méthodes de validation

      Les auteures ont évalué la qualité des données probantes et la force des recommandations en utilisant le cadre méthodologique d’évaluation, de développement et d’évaluation (GRADE). Voir l’annexe A en ligne (tableau A1 pour les définitions et tableau A2 pour l’interprétation des recommandations fortes et faibles).

      Professionnels concernés

      Gynécologues, fournisseurs de soins primaires, chirurgiens réalisant des interventions chirurgicales et/ou thérapeutiques esthétiques génitales féminines.

      RECOMMANDATIONS

      • 1.
        Les professionnels de la santé qui prodiguent des soins aux femmes doivent jouer un rôle important en renseignant les femmes sur leur anatomie et en les aidant à prendre conscience des variations individuelles, y compris les différentes transitions au cours du cycle de la vie reproductive (forte, faible).
      • 2.
        Il y a lieu de faire un bilan complet des antécédents médicaux, sexuels et gynécologiques et de confirmer l’absence de toute dysfonction sexuelle ou psychologique importante, y compris l’obsession d’une dysmorphie corporelle, auprès de chaque femme qui demande une intervention esthétique vaginale. Il est aussi essentiel d’écarter toute possibilité de coercition ou d’exploitation (forte, élevée).
      • 3.
        Les données probantes sont insuffisantes pour appuyer toute intervention chirurgicale ou thérapeutique esthétique génitale féminine visant à améliorer la satisfaction sexuelle et/ou l’image de soi. Les médecins qui choisissent de réaliser ce genre d’interventions esthétiques ne doivent pas promouvoir ces interventions chirurgicales dans une optique d’amélioration de la fonction sexuelle ou de l’image de soi (forte, faible).
      • 4.
        L’hyménoplastie est une intervention chirurgicale sans indication médicale. Les conseils à la femme sont essentiels pour la rassurer et lui fournir de l’information exacte sur le fait que l’intervention ne donnera pas nécessairement le résultat escompté d’un saignement au premier rapport sexuel conjugal (forte, moyenne).
      • 5.
        Le laser n’est pas recommandé pour le traitement du syndrome génito-urinaire de la ménopause ni pour une indication esthétique génitale tant que des données de recherche clinique rigoureuses supplémentaires n’auront pas été publiées concernant les effets à court et à long terme (forte, faible).
      • 6.
        Les conseils aux femmes qui consultent pour une intervention chirurgicale ou thérapeutique esthétique génitale féminine sans indication médicale doivent être une priorité. Les sujets abordés doivent traiter des variations et changements physiologiques normalement observés tout au long de la vie en plus du risque de conséquences imprévues d’une intervention chirurgicale esthétique dans la région génitale. Il y a également lieu de discuter et de tenir compte du manque de données probantes de haute qualité sur les résultats de ces interventions dans le cadre du processus de décision éclairée (forte, élevé).
      • 7.
        Il faut faire preuve de prudence dans la publicité sur les interventions chirurgicales esthétiques génitales féminines pour éviter toute publicité trompeuse et non factuelle (forte, élevée).
      • 8.
        Tout médecin qui reçoit une adolescente demandant une intervention chirurgicale esthétique génitale doit avoir une expertise supplémentaire en conseils aux adolescentes (forte, faible).
      • 9.
        Aucune intervention chirurgicale esthétique génitale féminine ne doit être réalisée avant la maturité génitale (forte, faible).
      • 10.
        Toute intervention chirurgicale réalisée pour une atteinte fonctionnelle confirmée, qu’il s’agisse d’un problème structurel, psychologique et/ou anatomique, n’est pas considérée comme une intervention esthétique (forte, modérée).

      Mots clés

      Abréviations:

      ODC (obsession d’une dysmorphie corporelle), SGUM (syndrome génito-urinaire de la ménopause)
      To read this article in full you will need to make a payment

      Purchase one-time access:

      Academic & Personal: 24 hour online accessCorporate R&D Professionals: 24 hour online access
      One-time access price info
      • For academic or personal research use, select 'Academic and Personal'
      • For corporate R&D use, select 'Corporate R&D Professionals'

      Subscribe:

      Subscribe to Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada
      Already a print subscriber? Claim online access
      Already an online subscriber? Sign in
      Institutional Access: Sign in to ScienceDirect

      Références

        • The Aesthetic Society
        Aesthetic plastic surgery national databank statistics.
        (Disponible à :)
        • International Society of Aesthetic Plastic Surgery
        ISAPS international survey on aesthetic/cosmetic procedures performed in 2018.
        (Disponible à)
        • Veale D.
        • Eshkevari E.
        • Ellison N.
        • et al.
        Psychological characteristics and motivation of women seeking labiaplasty.
        Psychol Med. 2014; 44: 555-566
        • Perron L.
        • Senikas V.
        • Burnett M.
        • et al.
        Guideline no. 395-female genital cutting.
        J Obstet Gynaecol Can. 2020; 42: 204-217.e2
        • Schober J.M.
        • Alguacil N.M.
        • Cooper R.S.
        • et al.
        Self-assessment of anatomy, sexual sensitivity, and function of the labia and vagina.
        Clin Anat. 2015; 28: 355-362
        • British Society for Paediatric & Adolescent Gynaecology
        Position statement: Labial reduction surgery (labiaplasty) on adolescents.
        (Disponible à :)
        • Women’s Health Victoria
        The labia library.
        (Disponible à :)
        http://www.labialibrary.org.au/
        Date accessed: October 28, 2021
        • Shaw D.
        • Todd N.
        “Ethical issues in women's healthcare practice and policy.”.
        in: d’Agincourt-Canning L. Ells C. Drivers and dilemmas of female genital cosmetic surgery. Oxford University Press, 2019
        • Rouzier R.
        • Louis-Sylvestre C.
        • Paniel B.J.
        • et al.
        Hypertrophy of labia minora: Experience with 163 reductions.
        Am J Obstet Gynecol. 2000; 182: 35-40
        • Liao L.M.
        • Michala L.
        • Creighton S.M.
        Labial surgery for well women: A review of the literature.
        BJOG. 2010; 117: 20-25
        • Ostrzenski A.
        Cosmetic gynecology in the view of evidence-based medicine and ACOG recommendations: A review.
        Arch Gynecol Obstet. 2011; 284: 617-630
        • Brotto L.A.
        • Bryce M.
        • Todd N.
        “Female genital cosmetic surgery: Psychological aspects and approaches.”.
        in: Liao L.-M. Creighton S.M. Female genital cosmetic surgery: Solution to what problem? Cambridge University Press, Cambridge2019: 118-128
        • Moran C.
        • Lee C.
        What's normal? Influencing women's perceptions of normal genitalia: An experiment involving exposure to modified and nonmodified images.
        BJOG. 2014; 121: 761-766
        • McQuillan S.K.
        • Jayasinghe Y.
        • Grover S.R.
        Audit of referrals for concern regarding labial appearance at the royal children's hospital: 2000-2012.
        J Paediatr Child Health. 2018; 54: 439-442
        • Lloyd J.
        • Crouch N.S.
        • Minto C.L.
        • et al.
        Female genital appearance: “Normality” unfolds.
        BJOG. 2005; 112: 643-646
        • Wood P.L.
        Cosmetic genital surgery in children and adolescents.
        Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2018; 48: 137-146
        • Sharp G.
        • Mattiske J.
        • Vale K.I.
        Motivations, expectations, and experiences of labiaplasty: A qualitative study.
        Aesthet Surg J. 2016; 36: 920-928
        • Surroca M.M.
        • Miranda L.S.
        • Ruiz J.B.
        Labiaplasty: A 24-month experience in 58 patients: Outcomes and statistical analysis.
        Ann Plast Surg. 2018; 80: 316-322
        • Marchitelli C.E.
        • Sluga M.C.
        • Perrotta M.
        • et al.
        Initial experience in a vulvovaginal aesthetic surgery unit within a general gynecology department.
        J Low Genit Tract Dis. 2010; 14: 295-300
        • Spriggs M.
        • Gillam L.
        “I don't see that as a medical problem”: Clinicians' attitudes and responses to requests for cosmetic genital surgery by adolescents.
        J Bioeth Inq. 2018; 15: 535-548
        • Placik O.J.
        • Devgan L.L.
        Female genital and vaginal plastic surgery: An overview.
        Plast Reconstr Surg. 2019; 144: 284e-297e
        • Shaw D.
        • Dickens B.M.
        A new surgical technique for hymenoplasty: A solution, but for which problem?.
        Int J Gynaecol Obstet. 2015; 130: 1-2
        • van Moorst B.R.
        • van Lunsen R.H.
        • van Dijken D.K.
        • et al.
        Backgrounds of women applying for hymen reconstruction, the effects of counselling on myths and misunderstandings about virginity, and the results of hymen reconstruction.
        Eur J Contracept Reprod Health Care. 2012; 17: 93-105
      1. Food and Drug Administration. FDA warns against use of energy-based devices to perform vaginal ‘rejuvenation' or vaginal cosmetic procedures: FDA safety communication. July 30, 2018.

      2. Elective female genital cosmetic surgery: ACOG committee opinion summary, number 795.
        Obstet Gynecol. 2020; 135: 249-250
        • The Royal Australian and New Zealand College of Obstetricians and Gynaecologists
        Vaginal ‘rejuvenation’ and cosmetic vaginal procedures.
        (Disponible à :)
        • Vieira-Baptista P.
        • Almeida G.
        • Bogliatto F.
        • et al.
        International society for the study of vulvovaginal disease recommendations regarding female cosmetic genital surgery.
        J Low Genit Tract Dis. 2018; 22: 415-434
        • Bhide A.A.
        • Khullar V.
        • Swift S.
        • et al.
        The use of laser in urogynaecology.
        Int Urogynecol J. 2019; 30: 683-692
        • Preti M.
        • Vieira-Baptista P.
        • Digesu G.A.
        • et al.
        The clinical role of laser for vulvar and vaginal treatments in gynecology and female urology: An ics/issvd best practice consensus document.
        J Low Genit Tract Dis. 2019; 23: 151-160
        • Hillard T.C.
        Lasers in the era of evidence-based medicine.
        Climacteric. 2020; 23: S6-S10
        • Garcia B.
        • Scheib S.
        • Hallner B.
        • et al.
        Cosmetic gynecology-a systematic review and call for standardized outcome measures.
        Int Urogynecol J. 2020; 31: 1979-1995
        • Mackova K.
        • Van Daele L.
        • Page A.S.
        • et al.
        Laser therapy for urinary incontinence and pelvic organ prolapse: A systematic review.
        BJOG. 2020; 127: 1338-1346
        • Chien P.
        New gynaecological technologies - proper evaluation needed before implementation into clinical practice.
        BJOG. 2020; 127: 1311
        • Li F.
        • Picard-Fortin V.
        • Maheux-Lacroix S.
        • et al.
        The efficacy of vaginal laser and other energy-based treatments on genital symptoms in postmenopausal women: A systematic review and meta-analysis.
        J Minim Invasive Gynecol. 2021; 28: 668-683
        • Etchells E.
        • Sharpe G.
        • Walsh P.
        • et al.
        Bioethics for clinicians: 1. Consent.
        CMAJ. 1996; 155: 177-180
        • Bucknor A.
        • Chen A.D.
        • Egeler S.
        • et al.
        Labiaplasty: Indications and predictors of postoperative sequelae in 451 consecutive cases.
        Aesthet Surg J. 2018; 38: 644-653
        • Hamori C.A.
        Teen labiaplasty: A response to the may 2016 american college of obstetricians and gynecologists (ACOG) recommendations on labiaplasty in adolescents.
        Aesthet Surg J. 2016; 36: 807-809
      3. Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Preliminary provision. In: Civil Code of Québec, Chapter CCQ-1991. Disponible à : http://legisquebec.gouv.qc.ca/en/showdoc/cs/ccq-1991. Consulté le 28 octobre 2021.

        • College of Physicians and Surgeons of British Columbia
        Practice standard: Advertising and communication with the public (version 6.2). February 22, 2021.
        (Disponible à :)
        • Committee on Gynecologic Practice, American College of Obstetricians and Gynecologists
        ACOG committee opinion no. 378: Vaginal “rejuvenation” and cosmetic vaginal procedures.
        Obstet Gynecol. 2007; 110: 737-738
        • The American College of Obstetricians and Gynecologists
        The role of the obstetrician-gynecologist in cosmetic procedures. Statement of policy. 2018 (Reaffirmed).
        (Disponible à :)
      4. Committee opinion no. 686: Breast and labial surgery in adolescents.
        Obstet Gynecol. 2017; 129: e17-e19
        • Royal College of Obstetricians and Gynaecologists
        Ethical opinion paper: Ethical considerations in relation to female genital cosmetic surgery (FGCS).
        (Disponible à :)
        • RANZCOG Women's Health Committee
        Vaginal ‘rejuvenation' and cosmetic vaginal procedures.
        Aust N Z J Obstet Gynaecol. 2019 Jul 25;
        • Sorice S.C.
        • Li A.Y.
        • Canales F.L.
        • et al.
        Why women request labiaplasty.
        Plast Reconstr Surg. 2017; 139: 856-863

      Linked Article

      • Guideline No. 423: Female Genital Cosmetic Surgery and Procedures
        Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada Vol. 44Issue 2
        • Preview
          To provide Canadian surgeons and other providers who offer female genital cosmetic surgery (FGCS) and procedures, and their referring practitioners, with evidence-based direction in response to increasing requests for, and availability of, vaginal and vulvar surgeries and procedures that fall outside the traditional realm of medically indicated reconstructions.
        • Full-Text
        • PDF