Advertisement
JOGC

N° 367-2019 Lignes Directrices Canadiennes Sur L'activité Physique Durant La Grossesse

Published:October 17, 2018DOI:https://doi.org/10.1016/j.jogc.2018.09.003

      RÉSUMÉ

      Objectif

      L'objectif est de guider les femmes enceintes et les professionnels de l'obstétrique et de l'exercice en ce qui concerne l'activité physique prénatale.

      Résultats

      Les issues évaluées étaient la morbidité maternelle, fœtale ou néonatale et la mortalité fœtale pendant et après la grossesse.

      Données

      Nous avons interrogé MEDLINE, Embase, PsycINFO, la Cochrane Database of Systematic Reviews, le Cochrane Central Register of Controlled Trials, Scopus et la Web of Science Core Collection, CINAHL Plus with Full Text, Child Development & Adolescent Studies, ERIC, SPORTDiscus, ClinicalTrials.gov de leur création jusqu'au 6 janvier 2017. Les études primaires de tous types étaient admissibles, à l'exception des études de cas. Seules les publications en anglais, en espagnol et en français ont été retenues. Les articles liés à l'activité physique durant la grossesse qui abordaient la morbidité maternelle, fœtale ou néonatale ou la mortalité fœtale étaient admissibles. La qualité des données probantes a été évaluée au moyen de l'approche GRADE (Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation).

      Valeurs

      Le groupe d'experts responsable des lignes directrices a recueilli les commentaires d'utilisateurs finaux (fournisseurs de soins obstétricaux, professionnels de l'exercice, chercheurs, organismes responsables de politiques, et femmes enceintes et en période postpartum). La directive clinique a été élaborée au moyen de l'outil Appraisal of Guidelines for Research Evaluation (AGREE) II.

      Avantages, inconvénients, et coûts

      Les avantages de l'activité physique prénatale sont modérés, et aucun inconvénient n'a été relevé; la différence entre les conséquences désirables et indésirables (avantage net) devrait donc être modérée. La majorité des intervenants et des utilisateurs finaux ont indiqué qu'il serait faisable, acceptable et équitable de suivre ces recommandations, qui nécessitent généralement des ressources minimes de la part des personnes et des systèmes de santé.

      PRÉAMBULE

      Les présentes lignes directrices contiennent des recommandations fondées sur des données probantes au sujet de l'activité physique durant la grossesse visant à favoriser la santé maternelle, fœtale et néonatale. En l'absence de contre-indications (voir la liste détaillée plus loin), le fait de suivre ces lignes directrices est associé à : 1) moins de complications pour le nouveau-né (p. ex., gros par rapport à l’âge gestationnel); et 2) des bienfaits pour la santé maternelle (p. ex., diminution du risque de prééclampsie, d'hypertension gravidique, de diabète gestationnel, de césarienne, d'accouchement opératoire, d'incontinence urinaire, de gain de poids excessif durant la grossesse et de dépression; amélioration de la glycémie; diminution du gain de poids total durant la grossesse; et diminution de la gravité des symptômes dépressifs et de la douleur lombo-pelvienne). L'activité physique n'est pas associée à la fausse couche, à la mortinaissance, au décès néonatal, à l'accouchement prématuré, à la rupture prématurée préterme des membranes, à l'hypoglycémie néonatale, au poids insuffisant à la naissance, aux anomalies congénitales, au déclenchement du travail, ou aux complications à la naissance. En général, une augmentation de l'activité physique (fréquence, durée ou volume) est liée à une augmentation des bienfaits. Cependant, nous n'avons pas trouvé de données probantes concernant l'innocuité ou l'avantage accru de l'exercice à des niveaux considérablement supérieurs aux recommandations. L'activité physique prénatale devrait être vue comme un traitement de première ligne pour réduire le risque de complications de la grossesse et améliorer la santé physique et mentale de la mère. Pour les femmes enceintes qui n'atteignent actuellement pas le niveau recommandé, nous recommandons une augmentation progressive pour l'atteindre. Les femmes déjà actives peuvent continuer de l’être tout au long de la grossesse. Elles pourraient devoir modifier le type d'activité à mesure que leur grossesse avance. Il peut devenir impossible de suivre les lignes directrices pendant certaines périodes en raison de la fatigue ou des inconforts de la grossesse; nous encourageons les femmes à faire ce qu'elles peuvent et à revenir aux recommandations lorsqu'elles en sont capables. Les recommandations qui suivent reposent sur une revue systématique approfondie de la littérature, l'opinion d'experts, la consultation d'utilisateurs finaux et des considérations de faisabilité, d'acceptabilité, de coût et d’équité.

      Recommandations

      Les recommandations des Lignes directrices canadiennes sur l'activité physique durant la grossesse 2019 sont fournies ci-dessous avec des énoncés indiquant la qualité des données probantes utilisées et la force des recommandations (des explications suivent).
      • 1
        Toutes les femmes ne présentant pas de contre-indications devraient être physiquement actives tout au long de la grossesse (recommandation forte, données probantes de qualité moyenne).
      • Nous avons examiné les sous-groupes ci-dessous:
        • a
          Femmes préalablement inactives (recommandation forte, données probantes de qualité moyenne).
        • b
          Femmes ayant un diagnostic de diabète sucré gestationnel (recommandation faiblea, données probantes de qualité faible).
        • c
          Femmes en surpoids ou obèses (indice de masse corporelle avant la grossesse de 25 kg/m2 ou plus) (recommandation forteb, données probantes de qualité faible).
      • 2
        Les femmes enceintes devraient faire au moins 150 minutes d'activité physique d'intensité modéréec chaque semaine pour obtenir des bienfaits pour la santé cliniquement significatifs et réduire le risque de complications associées à la grossesse (recommandation forte, données probantes de qualité moyenne).
      • 3
        L'activité physique devrait être échelonnée sur au moins trois jours; l'activité quotidienne est encouragée (recommandation forte, données probantes de qualité moyenne).
      • 4
        Les femmes enceintes devraient pratiquer des activités aérobiques et musculaires variées pour obtenir des bienfaits supérieurs. L'ajout de yoga ou d’étirements doux peut aussi être bénéfique (recommandation forte, données probantes de qualité élevée).
      • 5
        L'entraînement musculaire du plancher pelvien (p. ex., exercices de Kegel) peut être effectué chaque jour pour réduire le risque d'incontinence urinaire. Il est recommandé d'apprendre la bonne technique pour obtenir des bienfaits optimaux (recommandation faibled, données probantes de qualité faible).
      • 6
        Les femmes enceintes qui ressentent des étourdissements, des nausées ou un malaise quand elles font des exercices sur le dos devraient modifier leur position d'exercice pour éviter cette position (recommandation faiblee, données probantes de qualité très faible).

      Contre-indications

      Toutes les femmes enceintes peuvent faire de l'activité physique durant la grossesse, sauf celles qui présentent des contre-indications (voir ci-dessous). Celles présentant des contre-indications absolues peuvent poursuivre leurs activités quotidiennes habituelles, mais ne devraient pas faire d'activités plus vigoureuses. Celles présentant des contre-indications relatives devraient discuter des avantages et des inconvénients de l'activité physique d'intensité modérée à vigoureuse avec leur fournisseur de soins obstétricaux avant d'y prendre part.

      Contre-indications absolues

      • Membranes rompues
      • Travail prématuré
      • Saignements vaginaux persistants inexpliqués
      • Placenta praevia après 28 semaines de grossesse
      • Prééclampsie
      • Insuffisance cervico-isthmique
      • Retard de croissance intra-utérin
      • Grossesse multiple de rang élevé (p. ex., triplés)
      • Diabète insulino-dépendant non contrôlé
      • Hypertension non contrôlée
      • Maladie thyroïdienne non contrôlée
      • Autre trouble cardiovasculaire, respiratoire ou systémique grave
      Contre-indications relatives 
        • Avortements spontanés à répétition
        • Hypertension gravidique
        • Antécédents d'accouchement prématuré spontané
        • Maladie cardiovasculaire ou respiratoire légère ou modérée
        • Anémie symptomatique
        • Malnutrition
        • Troubles alimentaires
        • Grossesse gémellaire après la 28e semaine
        • Autres problèmes de santé importants

      Force des recommandations

      Nous avons utilisé le système GRADE pour évaluer la force des recommandations. Les recommandations sont jugées fortes ou faibles en fonction de : 1) l’équilibre entre les avantages et les inconvénients; 2) la qualité globale des données probantes; 3) l'importance des issues (valeurs et préférences des femmes enceintes); 4) l'utilisation de ressources (coût); 5) l'incidence sur l’équité en matière de santé; 6) la faisabilité et 7) l'acceptabilité.
      Recommandation forte : La majorité ou la totalité des femmes enceintes auraient avantage à suivre la recommandation.
      Recommandation faible : Les femmes enceintes n'auraient pas toutes avantage à suivre la recommandation; il faut tenir compte d'autres facteurs comme la situation, les préférences, les valeurs, les ressources et le milieu de chaque personne. La consultation d'un fournisseur de soins obstétricaux peut faciliter la prise de décisions.

      Qualité des données probantes

      La qualité des données probantes fait référence au degré de confiance dans les données et va de très faible à élevée.
      Qualité élevée : Le groupe d'experts responsable des lignes directrices est très convaincu que l'effet estimé de l'activité physique sur l'issue de santé est près de l'effet réel.
      Qualité moyenne : Le groupe d'experts responsable des lignes directrices a moyennement confiance en l'effet estimé de l'activité physique sur l'issue de santé; l'effet estimé est probablement près de l'effet réel, mais il est possible qu'il soit très différent.
      Qualité faible : Le groupe d'experts responsable des lignes directrices a peu confiance en l'effet estimé de l'activité physique sur l'issue de santé; l'effet estimé pourrait être très différent de l'effet réel.
      Qualité très faible : Le groupe d'experts responsable des lignes directrices a très peu confiance en l'effet estimé de l'activité physique sur l'issue de santé; l'effet estimé est probablement très différent de l'effet réel.
      a Il s'agit d'une recommandation faible parce que la qualité des données probantes était faible et que l'avantage net entre les femmes qui étaient physiquement actives et celles qui ne l’étaient pas était petit.
      b Il s'agit d'une recommandation forte parce que, malgré le fait que les données probantes appuyant l'activité physique durant la grossesse pour les femmes en surpoids ou obèses étaient de qualité faible, des données tirées d'essais cliniques randomisés démontraient une diminution du gain de poids durant la grossesse et une amélioration de la glycémie.
      c On parle d'intensité modérée lorsque l'activité est assez intense pour augmenter la fréquence cardiaque de façon perceptible; une personne peut parler, mais pas chanter durant les activités de cette intensité. Pensons par exemple à la marche rapide, à la gymnastique aquatique, au vélo stationnaire (effort modéré), à l'entraînement musculaire, au port de charges modérées et aux travaux ménagers (p. ex., jardinage, lavage de fenêtres).
      d Il s'agit d'une recommandation faible parce que l'incontinence urinaire n’était pas jugée comme étant une issue « critique » et que les données étaient de qualité faible.
      e Il s'agit d'une recommandation faible parce que : 1) la qualité des données probantes était très faible; et 2) bien que nous ayons étudié les inconvénients, il y avait peu de renseignements disponibles sur l’équilibre entre les avantages et les inconvénients. Cette recommandation était principalement fondée sur l'opinion d'experts.

      SIGLES:

      AGREE (Appraisal of Guidelines for Research and Evaluation II), DSG (diabète sucré gestationnel), ECR (essai clinique randomisé), EMPP (entraînement des muscles du plancher pelvien), GRADE (Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation), SCPE (Société canadienne de physiologie de l'exercice), SOGC (La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada)
      To read this article in full you will need to make a payment

      Purchase one-time access:

      Academic & Personal: 24 hour online accessCorporate R&D Professionals: 24 hour online access
      One-time access price info
      • For academic or personal research use, select 'Academic and Personal'
      • For corporate R&D use, select 'Corporate R&D Professionals'

      Subscribe:

      Subscribe to Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada
      Already a print subscriber? Claim online access
      Already an online subscriber? Sign in
      Institutional Access: Sign in to ScienceDirect

      RéFéRENCES

        • American College of Sports Medicine
        ACSM's guidelines for exercise testing and prescription.
        9th ed. Wolters Kluwer/Lippincott, Williams & Wilkins, Philadelphia2013
        • Davenport MH
        • McCurdy AP
        • Mottola MF
        • et al.
        Impact of prenatal exercise on both prenatal and postnatal anxiety and depressive symptoms: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med 2018;52:1376-85.2018 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099697)
        • Davenport MH
        • Kathol AJ
        • Mottola MF
        • et al.
        Prenatal exercise is not associated with fetal mortality: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med. 2018 Oct 18.2018 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099773)
        • Davenport MH
        • Ruchat SM
        • Sobierajski F
        • et al.
        Impact of prenatal exercise on maternal harms, labour and delivery outcomes: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med 2018 Oct 18.2018 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099821)
        • Davenport MH
        • Ruchat SM
        • Poitras VJ
        • et al.
        Prenatal exercise for the prevention of gestational diabetes mellitus and hypertensive disorders of pregnancy: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med 2018;52:1367-75.2018 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099355)
        • Davenport MH
        • Sobierajski F
        • Mottola MF
        • et al.
        Glucose response to acute and chronic exercise during pregnancy: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med 2018;52:1357-66.2018 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099829)
        • Davenport MH
        • Meah VL
        • Ruchat SM
        • et al.
        The impact of prenatal maternal exercise on neonatal and childhood outcomes: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med 2018;52(21):1386-96.2018 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099836)
        • Davenport MH
        • Yoo C
        • Mottola MF
        • et al.
        Effects of prenatal exercise on incidence of congenital anomalies and hyperthermia: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med 2018 Oct 18.2018 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099653)
        • Davenport MH
        • Nagpal T
        • Mottola MF
        • et al.
        Prenatal exercise (including but not limited to pelvic floor muscle training) and urinary incontinence during and following pregnancy: A systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med 2018;52:1397-1404.2018 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099780)
        • Davenport MH
        • Marchand AA
        • Mottola MF
        • et al.
        Exercise for the prevention and treatment of low back, pelvic girdle and lumbopelvic pain during pregnancy: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med 2018 Oct 18.2018 (http://doi.org://10.1136/bjsports-2018-099822)
        • Mottola MF
        • Nagpal TS
        • Begeginski R
        • et al.
        Is supine exercise associated with adverse maternal and fetal outcomes? A systematic review.
        Br J Sports Med. 2018; 52 (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-100056): 1339-1346
        • Skow RJ
        • Davenport MH
        • Mottola MF
        • et al.
        Effects of prenatal exercise on fetal heart rate, umbilical and uterine blood flow: a systematic review and meta-analysis.
        Br J Sports Med. 2018; (http://doi.org/10.1136/bjsports-2018-099822)
        • Evenson KR
        • Barakat R
        • Brown WJ
        • et al.
        Guidelines for physical activity during pregnancy: comparisons from around the world.
        Am J Lifestyle Med. 2014; 8: 102-121
        • Evenson KR
        • Wen F
        Prevalence and correlates of objectively measured physical activity and sedentary behavior among US pregnant women.
        Prev Med. 2011; 53: 39-43
        • Coll CV
        • Domingues MR
        • Goncalves H
        • et al.
        Perceived barriers to leisure-time physical activity during pregnancy: a literature review of quantitative and qualitative evidence.
        J Sci Med Sport. 2017; 20: 17-25
        • Lavery JA
        • Friedman AM
        • Keyes KM
        • et al.
        Gestational diabetes in the United States: temporal changes in prevalence rates between 1979 and 2010.
        BJOG. 2017; 124: 804-813
        • Wallis AB
        • Saftlas AF
        • Hsia J
        • et al.
        Secular trends in the rates of preeclampsia, eclampsia, and gestational hypertension, United States, 1987-2004.
        Am J Hypertens. 2008; 21: 521-526
        • Ferraro ZM
        • Gaudet L
        • Adamo KB
        The potential impact of physical activity during pregnancy on maternal and neonatal outcomes.
        Obstet Gynecol Surv. 2012; 67: 99-110
        • Reyes LM
        • Davenport MH
        Exercise as a therapeutic intervention to optimize fetal weight.
        Pharmacol Res. 2018; 132: 160-167
        • Brouwers MC
        • Kho ME
        • Browman GP
        • Burgers JS
        • Cluzeau F
        • Feder G
        • et al.
        AGREE II: advancing guideline development, reporting, and evaluation in health care.
        Prev Med. 2010; 51: 421-424
        • Davenport MH
        • Ruchat SM
        • Mottola MF
        Canadian Guidelines for physical activity throughout pregnancy: Methodology.
        J Obstet Gynaecol Can. 2018; (Accepted. In Press)
        • Aune D
        • Saugstad OD
        • Henriksen T
        • et al.
        Physical activity and the risk of preeclampsia: a systematic review and meta-analysis.
        Epidemiology. 2014; 25: 331-343
        • Aune D
        • Sen A
        • Henriksen T
        • et al.
        Physical activity and the risk of gestational diabetes mellitus: a systematic review and dose-response meta-analysis of epidemiological studies.
        Eur J Epidemiol. 2016; 31: 967-997
        • Davenport MH
        • Ruchat SM
        • Giroux I
        • et al.
        Timing of excessive pregnancy-related weight gain and offspring adiposity at birth.
        Obstet Gynecol. 2013; 122: 255-261
      1. Ruchat SM, Mottola MF, Skow R, et al. Effectiveness of exercise interventions in the prevention of excessive gestational weight gain and postpartum weight retention: A systematic review and meta-analysis. BJSM 2018. Accepted. In Press.

        • Davenport MH
        • Charlesworth S
        • Vanderspank D
        • et al.
        Development and validation of exercise target heart rate zones for overweight and obese pregnant women.
        Appl Physiol Nutr Metab. 2008; 33: 984-989
        • Mottola MF
        • Davenport MH
        • Brun CR
        • et al.
        VO2peak prediction and exercise prescription for pregnant women.
        Med Sci Sports Exerc. 2006; 38: 1389-1395
        • Camporesi EM
        Diving and pregnancy.
        Semin Perinatol. 1996; 20: 292-302
        • Artal R
        • Fortunato V
        • Welton A
        • et al.
        A comparison of cardiopulmonary adaptations to exercise in pregnancy at sea level and altitude.
        Am J Obstet Gynecol. 1995; 172: 1170-1178
        • Jean D
        • Moore LG
        Travel to high altitude during pregnancy: frequently asked questions and recommendations for clinicians.
        High Alt Med Biol. 2012; 13: 73-81
        • Mota P
        • Pascoal AG
        • Carita AI
        • et al.
        The immediate effects on inter-rectus distance of abdominal crunch and drawing-in exercises during pregnancy and the postpartum period.
        J Orthop Sports Phys Ther. 2015; 45: 781-788
        • Bo K
        • Artal R
        • Barakat R
        • et al.
        Exercise and pregnancy in recreational and elite athletes: 2016/17 evidence summary from the IOC expert group meeting, Lausanne. Part 4-recommendations for future research.
        Br J Sports Med. 2017; 51: 1724-1726
        • Bo K
        • Artal R
        • Barakat R
        • et al.
        Exercise and pregnancy in recreational and elite athletes: 2016/17 evidence summary from the IOC expert group meeting, Lausanne. Part 3-exercise in the postpartum period.
        Br J Sports Med. 2017; 51: 1516-1525
      2. Bo K, Artal R, Barakat R, et al. Exercise and pregnancy in recreational and elite athletes: 2016 evidence summary from the IOC expert group meeting, Lausanne. Part 2-the effect of exercise on the fetus, labour and birth [epub ahead of print]. Br J Sports Med. https://doi.org/10.1136/bjsports-2016-096810. Accessed July 20, 2018.

        • Bo K
        • Artal R
        • Barakat R
        • et al.
        Exercise and pregnancy in recreational and elite athletes: 2016 evidence summary from the IOC expert group meeting, Lausanne. Part 1-exercise in women planning pregnancy and those who are pregnant.
        Br J Sports Med. 2016; 50: 571-589
        • Wolfe LA
        Pregnant women and endurance exercise.
        in: Shephard RJ Astrand PO Endurance in sport. 2nd ed. Blackwell Science, London2000: 531-546
        • Ferraro ZM
        • Chaput JP
        • Gruslin A
        • et al.
        The potential value of sleep hygiene for a healthy pregnancy: a brief review.
        ISRN Family Med. 2014; 2014928293
        • O'Connor DL
        • Blake J
        • Bell R
        • et al.
        Canadian consensus on female nutrition: adolescence, reproduction, menopause, and beyond.
        J Obstet Gynaecol Can. 2016; 38: 508-554
      3. Ordean A, Wong S, Graves L. No. 349-Substance Us in Pregnancy. J Obstet Gynaecol Can 2017;39(10):922e937 https://doi.org/10.1016/j.jogc.2017.04.028

      4. Canadian Society for Exercise Physiology. PARmed-X for Pregnancy. Ottawa: Canadian Society for Exercise Physiology; 2013. Available at: http://www.csep.ca

      Linked Article