Advertisement
JOGC

N° 231- Directive Clinique Sur La Prise en Charge Du Vasa Praevia

      Résumé

      Objectifs

      Décrire l'étiologie du vasa praevia et en décrire les facteurs de risque et les pathologies connexes; identifier les diverses présentations cliniques du vasa praevia; décrire les outils échographiques utilisés pour le diagnostic; et décrire la prise en charge du vasa praevia.

      Issues

      Baisse des taux de mortalité périnatale, de morbidité néonatale à court terme, de morbidité infantile à long terme, et de morbidité et de mortalité maternelles à court terme et à long terme.

      Résultats

      La littérature publiée sur les essais randomisés, les études de cohorte prospectives et certaines études de cohorte rétrospectives a été identifiée par l'intermédiaire de recherches menées dans PubMed ou Medline, CINAHL et la Cochrane Library, au moyen d'un vocabulaire contrôlé approprié (p. ex. certaines études épidémiologiques comparant la césarienne et l'accouchement vaginal; les études comparant les issues lorsque le vasa praevia est diagnostiqué pendant la période prénatale et lorsqu'il est diagnostiqué pendant la période intrapartum) et de mots clés (p. ex. vasa praevia). Les résultats ont été restreints aux analyses systématiques aux essais comparatifs randomisés/essais cliniques comparatifs et aux études observationnelles Les recherches ont été régulièrement mises à jour et intégrées à la directive clinique jusqu'au 1er octobre 2008. La littérature grise (non publiée) a été identifiée par l'intermédiaire de recherches menées dans les sites Web d'organismes s'intéressant à l'évaluation des technologies dans le domaine de la santé et d'organismes connexes, dans des collections de directives cliniques, dans des registres d'essais cliniques et auprès de sociétés de spécialité médicale nationales et internationales.

      Valeurs

      Les résultats identifiés ont été analysés par le comité d'imagerie diagnostique et le comité de médecine fœto-maternelle de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC), et quantifiés au moyen des lignes directrices sur l'évaluation des résultats élaborées par le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs.

      Avantages, désavantages et coûts

      L'avantage attendu de la présente directive clinique est la facilitation de l'offre de soins optimaux et uniformes aux femmes connaissant une grossesse compliquée par la présence d'un vasa praevia

      Commanditaire

      La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada.

      Déclaration sommaire

      Une comparaison effectuée entre les femmes ayant reçu un diagnostic de vasa praevia pendant la période prénatale et les femmes n'en ayant pas reçu indique des taux de survie néonatale de 97 % et de 44 %, et des taux de transfusion sanguine
      néonatale de 3,4 % et de 58,5 %, respectivement. Le vasa praevia peut être diagnostiqué pendant la période prénatale, en ayant recours à l'échographie combinée (transabdominale et transvaginale) et au Doppler codage couleur. Cependant, de nombreux cas ne sont pas diagnostiqués et l'incapacité d'établir
      un tel diagnostic s'avère tout de même acceptable. Le taux de faux positif est extrêmement faible, et ce, même dans les meilleures circonstances. (II-2)

      Recommandations

      • 1.
        Lorsque l'on constate que le placenta se trouve en présentation basse pendant l'examen échographique mené systématiquement au cours du deuxième trimestre, une évaluation approfondie de l'insertion placentaire du cordon devrait être menée (II-2B).
      • 2.
        La tenue d'une échographie transvaginale peut être envisagée pour toutes les femmes qui courent des risques élevés de vasa praevia, y compris celles qui présentent une insertion basse ou vélamenteuse du cordon, celles qui présentent un placenta bilobé ou succenturié, ainsi que celles qui connaissent des saignements vaginaux, et ce, afin de procéder à l'évaluation de l'orifice interne du col (II-2B).
      • 3.
        Lorsque la présence de vasa praevia est soupçonnée, l'échographie transvaginale Doppler couleur peut être utilisée pour faciliter le diagnostic. Même lorsque l'on a recours à l'échographie transvaginale Doppler couleur, il est possible que le vasa praevia passe inaperçu (II-2B).
      • 4.
        Lorsqu'un vasa praevia est diagnostiqué pendant la période prénatale, une césarienne de convenance devrait être offerte avant le début du travail (II-1A).
      • 5.
        Dans les cas de vasa praevia, la tenue d'un accouchement prématuré s'avère être l'option la plus probable; ainsi, l'administration de corticostéroïdes à 28–32 semaines (en vue de favoriser la maturation pulmonaire fœtale) et l'hospitalisation à environ 30–32 semaines devraient être envisagées (II-2B).
      • 6.
        En présence d'un diagnostic prénatal de vasa praevia, lorsqu'une rupture prématurée des membranes ou que des saignements se sont manifestés, la patiente devrait se voir offrir un accouchement au sein d'une unité des naissances étant en mesure de procéder au monitorage continu de la fréquence cardiaque fœtale et, lorsque le temps le permet, à un test biochimique rapide visant l'hémoglobine fœtale, le tout devant être effectué dès que possible; lorsque l'un ou l'autre des tests susmentionnés s'avère anormal, une césarienne d'urgence devrait être mise en œuvre (III-B).
      • 7.
        Idéalement, les femmes hospitalisées qui ont obtenu un diagnostic de vasa praevia devraient être transférées, aux fins de l'accouchement, dans un établissement tertiaire, endroit où un pédiatre et du sang destiné aux transfusions néonatales sont immédiatement disponibles lorsqu'il s'avère nécessaire de procéder à une réanimation agressive du nouveau-né (II-3B).
      • 8.
        Lorsque les femmes hospitalisées dans une unité de soins tertiaires obtiennent un diagnostic de vasa praevia, ce dernier devrait être clairement indiqué au dossier et tous les fournisseurs de soins de santé devraient être avisés que la tenue d'une césarienne pourrait s'avérer immédiatement nécessaire si des saignements vaginaux en venaient à se manifester (III-B).

      Mots Clés

      Abréviations:

      HbF (Hémoglobine fœtale), FIV (Fécondation in vitro), IRM (Imagerie par résonance magnétique)
      To read this article in full you will need to make a payment

      Purchase one-time access:

      Academic & Personal: 24 hour online accessCorporate R&D Professionals: 24 hour online access
      One-time access price info
      • For academic or personal research use, select 'Academic and Personal'
      • For corporate R&D use, select 'Corporate R&D Professionals'

      Subscribe:

      Subscribe to Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada
      Already a print subscriber? Claim online access
      Already an online subscriber? Sign in
      Institutional Access: Sign in to ScienceDirect

      Références

        • Baulies S.
        • Maiz N.
        • Munoz A.
        • et al.
        Prenatal ultrasound diagnosis of vasa praevia and analysis of risk factors.
        Prenat Diagn. 2007; 27: 595-599
        • Heckel S.
        • Weber P.
        • Dellenbach P.
        Benckiser's hemorrhage. 2 case reports and a review of the literature [article en français].
        J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 1993; 22: 184-190
        • Paavonen J.
        • Jouttunpaa K.
        • Kangasluoma P.
        • et al.
        Velamentous insertion of the umbilical cord and vasa previa.
        Int J Gynaecol Obstet. 1984; 22: 207-211
        • Alment E.A.
        Vasa praevia simulating antepartum haemorrhage.
        Br Med J. 1949; 2 (illust): 1273
        • Evans G.M.
        Vasa praevia.
        Br Med J. 1952; 2: 1243
        • McNair A.J.
        A case of abdominal delivery with vasa praevia.
        Proc Roy Soc Med. 1921; 195 (Type de ref. : procès-verbal de conférence)
        • Vogt W.H.
        Successful abdominal delivery for vasa praevia.
        Am J Obstet Gynecol. 1943; 45: 1044
        • Oyelese Y.
        • Catanzarite V.
        • Prefumo F.
        • et al.
        Vasa previa: the impact of prenatal diagnosis on outcomes.
        Obstet Gynecol. 2004; 103: 937-942
        • Oyelese Y.
        • Smulian J.C.
        Placenta previa, placenta accreta, and vasa previa.
        Obstet Gynecol. 2006; 107: 927-941
        • Stafford I.P.
        • Neumann D.E.
        • Jarrell H.
        Abnormal placental structure and vasa previa: confirmation of the relationship.
        J Ultrasound Med. 2004; 23: 1521-1522
        • Al-Khaduri M.
        • Kadoch I.J.
        • Couturier B.
        • et al.
        Vasa praevia after IVF: should there be guidelines? Report of two cases and literature review.
        Reprod Biomed Online. 2007; 14: 372-374
        • Oyelese Y.
        • Spong C.
        • Fernandez M.A.
        • et al.
        Second trimester low-lying placenta and in-vitro fertilization? Exclude vasa previa.
        J Matern Fetal Med. 2000; 9: 370-372
        • Duenhoelter J.H.
        Survival of twins after acute fetal hemorrhage from ruptured vasa previa.
        Obstet Gynecol. 1989; 73: 866-867
        • Lubin B.
        Neonatal anaemia secondary to blood loss.
        Clin Haematol. 1978; 7: 19-34
        • Cordero D.R.
        • Helfgott A.W.
        • Landy H.J.
        • et al.
        A non-hemorrhagic manifestation of vasa previa: a clinicopathologic case report.
        Obstet Gynecol. 1993; 82: 698-700
        • Kruitwagen R.F.
        • Nijhuis J.G.
        Ruptured vasa praevia indicated by a sinusoidal fetal heart rate pattern: a case report.
        Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 1991; 39: 147-150
        • Pun T.C.
        • Ng J.C.
        Vasa praevia—antepartum haemorrhage with sinusoidal fetal heart pattern.
        AustNZJ Obstet Gynaecol. 1987; 27: 68-69
        • Sepulveda W.
        • Rojas I.
        • Robert J.A.
        • et al.
        Prenatal detection of velamentous insertion of the umbilical cord: a prospective color Doppler ultrasound study.
        Ultrasound Obstet Gynecol. 2003; 21: 564-569
        • Nomiyama M.
        • Toyota Y.
        • Kawano H.
        Antenatal diagnosis of velamentous umbilical cord insertion and vasa previa with color Doppler imaging.
        Ultrasound Obstet Gynecol. 1998; 12: 426-429
        • Canterino J.C.
        • Mondestin-Sorrentino M.
        • Muench M.V.
        • et al.
        Vasa previa: prenatal diagnosis and evaluation with 3 -dimensional sonography and power angiography.
        J Ultrasound Med. 2005; 24: 721-724
        • Baschat A.A.
        • Gembruch U.
        Ante- and intrapartum diagnosis of vasa praevia in singleton pregnancies by colour coded Doppler sonography.
        Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 1998; 79: 19-25
        • Sherer D.M.
        • Anyaegbunam A.
        Prenatal ultrasonographic morphologic assessment of the umbilical cord: a review. Part II.
        Obstet Gynecol Surv. 1997; 52: 515-523
        • Lijoi A.F.
        • Brady J.
        Vasa previa diagnosis and management.
        J Am Board Fam Pract. 2003; 16: 543-548
        • Oyelese K.O.
        • Turner M.
        • Lees C.
        • et al.
        Vasa previa: an avoidable obstetric tragedy.
        Obstet Gynecol Surv. 1999; 54: 138-145
        • Ly-Jones E.
        • Hollingsworth J.
        • Sepulveda W.
        Vasa praevia: second trimester diagnosis using colour flow imaging.
        Br J Obstet Gynaecol. 1996; 103: 284-286
        • Clerici G.
        • Burnelli L.
        • Lauro V.
        • et al.
        Prenatal diagnosis of vasa previa presenting as amniotic band. “A not so innocent amniotic band.
        Ultrasound Obstet Gynecol. 1996; 7: 61-63
        • Oyelese Y.
        • Jha R.C.
        • Moxley M.D.
        • et al.
        Magnetic resonance imaging of vasa praevia.
        BJOG. 2003; 110: 1127-1128
        • Nimmo M.J.
        • Kinsella D.
        • Andrews H.S.
        MRI in pregnancy: the diagnosis of vasa previa by magnetic resonance imaging.
        Bristol Med Chir J. 1988; 103: 12
        • Woolf S.H.
        • Battista R.N.
        • Angerson G.M.
        • et al.
        Canadian task force on preventive health care. New grades for recommendations from the Canadian Task Force on Preventive Health Care.
        CMAJ. 2003; 169: 207-208
        • Robert J.A.
        • Sepulveda W.
        Fetal exsanguination from ruptured vasa previa: still a catastrophic event in modern obstetrics.
        J Obstet Gynaecol. 2003; 23: 574
        • Odunsi K.
        • Bullough C.H.
        • Henzel J.
        • et al.
        Evaluation of chemical tests for fetal bleeding from vasa previa.
        Int J Gynaecol Obstet. 1996; 55: 207-212
        • Oyelese K.O.
        • Schwarzler P.
        • Coates S.
        • et al.
        A strategy for reducing the mortality rate from vasa previa using transvaginal sonography with color Doppler.
        Ultrasound Obstet Gynecol. 1998; 12: 434-438
        • Oyelese Y.
        Placenta previa and vasa previa: time to leave the Dark Ages.
        Ultrasound Obstet Gynecol. 2001; 18: 96-99
        • Lee W.
        • Lee V.L.
        • Kirk J.S.
        • et al.
        Vasa previa: prenatal diagnosis, natural evolution, and clinical outcome.
        Obstet Gynecol. 2000; 95: 572-576

      Linked Article

      • No. 231-Guidelines for the Management of Vasa Previa
        Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada Vol. 39Issue 10
        • Preview
          To describe the etiology of vasa previa and the risk factors and associated condition, to identify the various clinical presentations of vasa previa, to describe the ultrasound tools used in its diagnosis, and to describe the management of vasa previa.
        • Full-Text
        • PDF